• Vous êtes ici :
  • Accueil
  • > L'innovation pousse sous serre


Des exploitations de fruits et légumes bénéficient des aides de la Région Sud et des fonds de l’Union européenne pour la modernisation des cultures maraîchères, avec notamment des serres et des équipements innovants.

Fleuron de notre économie, l’agriculture régionale est caractérisée par la diversité et la qualité de ses productions. Outre l’activité générée, elle contribue pleine- ment à notre environnement et nos paysages uniques. Face à un secteur stratégique au cœur de nouveaux défis économiques, alimentaires et écologiques, la Région Sud se mobilise en faveur d’une agriculture en mutation. Dans le cadre du Plan Climat, déployé par le Président Renaud Muselier et adopté en 2017, la poli- tique régionale agricole privilégie l’innovation, la transition vers une gestion durable des sols et des cultures, la performance environnementale des exploitations. Ces orientations trouvent un écho favorable à travers les pro- grammes européens en faveur du secteur agricole.

À Salon-de-Provence, Serge Aravecchia a repris l’exploitation familiale de production de tomates en 2005. Confronté à plusieurs problèmes — ravageurs, sécheresse, aléas climatiques, il a alors envisagé des solutions pour améliorer ses rendements en privilégiant des alter- natives plus écologiques. L’installation de serres « nouvelle génération » a l’avantage de réunir les conditions pour prévenir l’ensemble des obstacles à un meilleur rendement. « Ces équipements modernes et innovants filtrent l’air pour éviter les ravageurs, recyclent l’eau et les nutriments, sont économes en énergie et ont une étanchéité à toute épreuve », témoigne l’exploitant. Seulement cet équipement à haute performance a un coût : de l’ordre d’un million et demi pour un hectare.

Dès lors, les financements de l’Europe à travers le FEA- DER (voir encadré), celui de la Région et celui du Département sont les bienvenus et permettent à l’exploitant d’obtenir l’aval d’un organisme bancaire. D’ici quelques mois, la nouvelle serre abritera plusieurs variétés de tomates: grappe, Marmande, cœur de bœuf, ananas…

De l’autre côté de la Durance, à Monteux dans le Vaucluse, Nicolas Chevrot fait pousser des fraises en culture hors sol sur un hectare. « Cette technique hors sol nécessite un substrat neutre régulièrement irrigué avec les nutriments dont les fraises ont besoin. Dans mon exploitation, j’utilise un substrat en fibre de coco très performant pour le drainage, explique-t-il. Pour équilibrer au mieux les apports nécessaires inclus dans l’arrosage, j’ai équipé mon exploitation avec un système moderne commandé par ordinateur. Il permet de calculer les quantités pour une réutilisation optimale du surplus d’éléments nutritifs mais également de limiter au maximum les rejets dans la nature »

L’équipement obtenu avec les aides régionales et européennes cumule les avantages d’une meilleure gestion de l’arrosage et des nutriments avec une diminution conséquente des rejets polluants. Outre les productions de fruits et légumes, ces aides concernent aussi les exploitations horticoles. En région Sud, le bassin horticole est le premier de France.

Thierry Auffray, tauffray@maregionsud.fr

 

476 M€

Le Fonds Européen Agricole de Développement Rural prévoit l’investissement de 476 millions d’euros en Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la période 2014-2020.
Le FEADER finance: la compétitivité des secteurs agricole et forestier, l’environnement et le paysage, la qualité de vie dans les zones rurales, la diversification de l’économie rurale.

UNE AGRICULTURE VARIÉE ET DE QUALITÉ
  • 140 000 femmes et hommes vivent de l’agriculture
  • 20 340 exploitations agricoles
  • 43 % des exploitations produisent sous signe officiel de qualité: Appellation d’Origine Contrôlée, Indication Géographique Protégée, Label Rouge, Bio
  • 1er rang français pour la surface agricole bio (19,4 %)
  • 1er région de France pour la production de fruits et légumes
  • 1er bassin horticole de France
  • 1er région de plantes à parfums